La série de « The Young Pope » commence par un discours du Pape assez troublant et en filigrane de ce discours, il y a l’idée que Dieu est contre le plaisir. En est-il ainsi ?

Selon Michel Onfray, les 3 monothéismes, et donc, le Christianisme, prônent une haine du plaisir. Mais, est-ce que cela est juste ?

L’idée que Dieu est un rabat-joie est vieille comme le monde. Revenons aux origines qui sont décrites dans le livre de la Genèse.

Dieu place les êtres humains dans un jardin qui s’appelle Eden, ce qui signifie en hébreu Délices. C’est déjà pour vous dire que Dieu n’est pas contre le plaisir. Puis, Il dit à l’homme : « Tu pourras manger les fruits de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, c’est certain » Genèse 2:16-17

Ce premier message de Dieu est d’abord une invitation à profiter de tous les fruits du jardin, c’est-à-dire à profiter de toute la création de Dieu ; c’est premièrement une injonction au plaisir. Et seulement dans un second temps, Dieu pose une limite en disant : « Tu ne mangeras pas du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, c’est certain ». Et nous voyons dans l’ajout de cette limite qu’elle existe pour le bien de l’Homme, pour sa survie.

Et c’est là que Satan tente les êtres humains en leur faisant croire que cette interdiction de Dieu est là contre leur plaisir, est là pour les priver d’une meilleure puissance ; il fait passer Dieu pour un rabat-joie.

Or, les lois que Dieu donne sont pour le bien de l’être humain. Le refrain « Afin que vous viviez et que vous soyez heureux » reviens souvent dans les textes de l’Ancien Testament.

Prenons un exemple : un jeune homme vient de recevoir son permis, il achète sa première voiture et c’est une essence. Il arrive à la pompe et il voit que le diesel est moins cher que l’essence. Alors, il va se dire : « Pourquoi je ne mettrais pas du diesel ? ». Evidemment, il peut mettre du diesel dans sa voiture, mais ça va casser le moteur. Si le constructeur demande de mettre de l’essence, ce n’est pas pour priver ce jeune homme d’un plaisir de conduire moins cher, non, c’est parce que c’est très bien, sinon, cela va détruire la voiture.

Dieu est notre Créateur et Il a mis des limites pour notre protection, Il veut notre bonheur et notre plaisir, c’est même pour cela qu’Il a mis des limites.

Le Dieu révélé dans la Bible n’est pas contre le plaisir, souvenez-vous que le premier miracle de Jésus a été de transformer de l’eau en vin dans un mariage. Beaucoup de versets de la bible nous encouragent à se réjouir dans la joie. Même le plaisir sexuel est promu dans la Bible à plusieurs reprises. Par exemple dans ce verset-ci « Fais ta joie de la femme de ta jeunesse, biche des amours, gazelle pleine de grâce ! Que ses seins te rassasient constamment, enivre-toi sans cesse de son amour ! » Proverbes 5:18-19

Le problème, c’est que nous croyons toujours au plus vieux mensonge de l’humanité. Nous croyons que nous vivrons mieux si nous sommes coupés de la source de la vie. Nous croyons que notre bonheur sera encore plus grand si nous sommes coupés de la source du bonheur. Mais ça n’a aucun sens.

Combien de personnes, de stars se suicident alors qu’elles ont accès à tous les plaisirs ? Combien de personnes sont malheureuses parce qu’elles ne connaissent pas le sens de la vie ?

Jésus a dit cette phrase magnifique : « Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance » Jean 10:10.

Dieu n’est pas contre le plaisir,  grâce à Jésus, Il offre même un moyen de se rapprocher de la Source du bonheur. Cela demande de la confiance et requière de l’humilité, ce qui fait bien souvent défaut à notre génération.

Alors au revoir, bonne journée, et profitez de la vie sous le regard de Dieu.

Share →