Quelle est la bonne religion ?

Voici une question très difficile. En tant que chrétien, je vais essayer de montrer quelles sont les raisons qui me poussent à considérer que le christianisme est la vraie religion. Mais je vous invite tout de suite à demander aux gens autour de vous qui sont chrétiens quelles sont les raisons pour lesquelles et bien ces personnes sont chrétiennes ?

Je vais relever quelques éléments qui seraient à développer. D’ailleurs, je vais peut-être faire des vidéos sur ces différents thèmes dont différents éléments qui montrent que le christianisme est la vraie religion.

– Premièrement, nous pourrions parler de la fiabilité du texte biblique et montrer en quoi le texte biblique est le texte de l’antiquité qui est le plus fiable simplement d’un point de vue historique, factuellement parlant.

– Deuxièmement, je soulignerai la cohérence entre la vision biblique du monde et ce que je vois autour de moi. Quand je lis ce que la bible dit sur l’homme, sur la nature, sur le mal, sur la souffrance, sur la joie, sur le bonheur et que je vois ce qui se passe autour de moi, je me dis : « Ça colle » L’auteur Britannique CS Lewis disait ceci : « Je crois au christianisme comme je crois que le soleil s’est levé, non seulement parce que je le vois, mais parce que, grâce à lui, je vois tout le reste ».

Bien entendu et c’est à mon avis l’argument le plus fort, c’est la résurrection de Jésus-Christ. Si Jésus est vraiment ressuscité, alors c’était un messager exceptionnel, extraordinaire et le message qu’Il a transmis a une autorité supérieure à tous les autres.

Si Jésus est ressuscité, cela veut dire qu’Il a le pouvoir d’accomplir ce qu’il a dit : « Je suis la résurrection et la vie ». Et Il est ressuscité. Bien entendu, ce point mérite peut-être plus d’explications et je me réjouis de faire une vidéo à ce propos, peut-être autour de pâques. Mais en attendant, je vous renvoie vers d’autres vidéos qui traitent de ce thème.

Finalement, dans cette petite vidéo, j’aimerais montrer que le christianisme apporte une réponse unique, singulière, exceptionnelle au problème du péché. Le péché, c’est tout ce qu’on fait, qu’on dit, qu’on pense qui est contraire à la volonté de Dieu ou qui manque de conformité avec la volonté de Dieu. Dieu a une volonté, Dieu l’a exprimé par des commandements ; et lorsque l’on fait quelque chose qui est contre cela, on fait ce qu’on appelle « un péché ». Le problème, c’est que tous les hommes sont pécheurs et que Dieu est parfait. Et il est impossible d’atteindre les standards de Dieu. On a beau s’efforcer, on n’arrivera jamais à être complètement en conformité avec Sa volonté.

Même nos motivations pour faire le bien sont entachées : entachées d’orgueil par exemple. On veut faire mieux que les autres, on veut paraître bien aux yeux des autres, et le mal que l’on fait ne peut pas être compensé. Souvent, on pense qu’il y a une question de balance, mais ça ne marche pas comme ça. Même dans la vie courante, ça ne marche pas comme ça. Le bien qu’on fait ne compense pas le mal qu’on a commis.

Si je donne de l’argent à la Croix rouge, ça ne compense pas le fait que j’ai grillé un feu rouge. Prenons l’exemple d’un automobiliste qui doit rouler à 300km. Pendant 299km, il roule d’une manière exceptionnelle, parfaitement en conformité avec le code de la route ; et au dernier km, il fait un excès de vitesse. A ce moment-là, un policier l’arrête et lui dit : « Vos papiers, s’il vous plait. ». Ça n’aurait aucun sens que l’automobiliste réponde : « Mais j’ai roulé très bien pendant 299km, est-ce que cela ne compense pas mon excès de vitesse ? ». Bien sûr que non, ça ne compense pas.

Le bien, c’est ce qu’on doit faire au naturel, ça n’a pas de vertu compensatoire par rapport au mal. Tout ceci pour dire que nous avons besoin d’un sauveur. Et là, le christianisme est unique.

Comment un juste juge peut-il exercer sa justice tout en acquittant le coupable ? Il n’y a qu’une seule solution à ce problème : Jésus-Christ.

Dieu Lui-même vient sur la terre sous une forme humaine. Il vit une vie parfaite et vient endosser notre culpabilité et en payer la condamnation à notre place. Ainsi, le juste jugement de Dieu est appliqué et les coupables que nous sommes sont acquittés car leur dette a été payée par la personne de leur représentant : Jésus-Christ.

La condition pour bénéficier de ce pardon gratuit immérité, c’est de reconnaître en Jésus notre représentant, d’être en Lui, comme dit souvent la Bible. Ce point distingue le christianisme des autres religions. Les autres religions demandent de se hisser vers Dieu, ce qui est impossible. Seul le christianisme apporte une réponse possible, définitive au problème du mal dans le cœur de l’Homme.

Et pour finir, j’aimerais dire : mais faites-vous une idée par vous-même, lisez un évangile, regardez qui est Jésus, découvrez que vous pouvez Lui faire confiance. Comment pouvez-vous rejeter quelque chose que vous ne connaissez pas ?

Apprenez, en lisant un évangile, à connaître Jésus-Christ, et vous verrez que là se trouve la vérité.

Share →