Comment Dieu a-t-il pu créer des créatures vouées à l’enfer et à la souffrance éternelle ?

— Conférencier et expert des évangiles

La personne qui pose cette question rejoint la Bible en déclarant « Dieu est amour. » (1 Jean 4.16). Partant de ce constat, nous avons du mal à comprendre comment un Dieu d’amour pourrait créer des humains dont la destinée serait l’enfer. Dieu ne pourrait-il pas destiner tous les hommes à la vie Eternelle ? Ne pourrait-il pas empêcher ses créatures de faire le mal et ainsi échapper au jugement ? Ne pourrait-il pas, tout en laissant les hommes libres, ne créer que ceux dont il sait qu’ils le choisiront ?

Examinons ces 4 questions :

Un Dieu d’amour peut-il envoyer tous les hommes au paradis ?

Certains voudraient que Dieu pardonne tout à tous et qu’ainsi nous allions tous au paradis. Violeurs, assassins et dictateurs sanguinaires aussi. Une telle conception voudrait dire que, finalement, le mal n’est pas si grave aux yeux de Dieu et qu’il peut simplement l’excuser. Un tel amour irait à l’encontre de la justice et poserait plusieurs questions. Le paradis serait-il toujours le paradis si les méchants peuvent y entrer ? Dieu aimerait-il les innocents en ne condamnant pas leurs agresseurs ?

Au final, un tel Dieu qui accepterait le mal ne serait pas un Dieu bon et encore moins un Dieu aimant. L’amour exige la justice.

Un Dieu d’amour peut-il créer des hommes incapables de faire le mal ?

Certains ont suggéré que Dieu aurait pu dans son caractère condamner le mal et défendre la justice tout en empêchant les hommes de commettre le mal de telle sorte qu’ils échappent à la condamnation. Le problème de cette vision des choses, c’est qu’elle implique un amour forcé. Dieu créerait des hommes obligés de l’aimer et incapables de se dresser contre lui. Le prix d’un tel amour serait la liberté des créatures, or l’amour sans la liberté n’est plus de l’amour, c’est du viol. Les hommes seraient réduits à l’état de robots contraints de choisir Dieu et de faire du bien. Un tel Dieu ne serait finalement pas un Dieu aimant. L’amour exige la liberté.

Un Dieu d’amour peut-il créer seulement ceux dont il sait d’avance qu’ils choisiront le bien ?

D’autres encore ont suggéré que Dieu aurait pu laisser aux hommes la liberté de l’aimer et de faire le bien, tout en ne créant, grâce à son omniscience, que ceux dont il saurait d’avance qu’ils le choisiront. Dieu serait juste, les hommes seraient libres et pourtant personne n’irait en enfer. Néanmoins, il semble que cette option nuise autant à l’amour de Dieu.

Imaginons un instant une mère enceinte de jumeaux qui seraient capable de voir par avance leur vie ? L’un des jumeaux sera passionné par le bien et la justice. Après de brillantes études d’avocat et une carrière de défense des opprimés, il contribuera à la résolution des conflits et à la paix dans le monde. L’autre, en revanche, s’enfermera dans la méchanceté et la cruauté dès son adolescence, tombera dans le grand banditisme et tuera plusieurs personnes lors d’attentats spectaculaires. Consciente de la destinée de sa progéniture la mère décide d’avorter le second tout en gardant le premier. Peut-on dire que cette mère aime ces enfants ? A l’évidence non. Son amour est conditionnel et non gratuit, intéressé par les performances des enfants et non par ce qu’ils sont. Le véritable amour les accueillera l’un comme l’autre quand bien même il devrait s’en suivre rejet et rébellion.

De la même manière, si Dieu est amour, un amour tel qu’il use de bonté envers le bon comme le méchant (Matthieu 5.45), alors Dieu se doit d’accorder l’existence à tous même à ceux qui le rejetteront. En réalité cet amour là est la condition de notre existence, car dans notre cœur à tous se trouve le mal, la méchanceté et la rébellion contre Dieu. Interdire à Dieu de créer le méchant mettrait en cause notre propre existence. L’amour exige d’aimer sans condition.

Comment Dieu manifeste-t-il son amour envers ceux qui sont destinés à l’enfer ?

Les réponses ci-dessus pourraient laisser croire que Dieu regarde les hommes se détourner de lui de manière simplement résignée en les laissant périr sans rien faire. Une telle vision serait très éloignée du Dieu de la Bible. Au contraire, Dieu intervient lui-même en devenant homme dans la personne de Jésus et en allant mourir à la croix pour prendre sur lui la condamnation que nous méritons.

L’amour de Dieu ce n’est pas d’empêcher le mal mais au contraire de gracier les méchants en payant lui-même la punition de leur mal. Tous les hommes sont invités à se tourner vers Christ pour découvrir l’amour de Dieu, recevoir le pardon et échapper à l’enfer.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie Eternelle. » (Jean 3.16)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Sur le même thème

Si Dieu est tout puissant et amour, pourquoi permet-il le mal et la souffrance ?

L’existence du mal dans le monde est un fait évident. Nous pouvons le constater à travers l’injustice dont nous pouvons être les victimes, mais aussi à travers la souffrance tant physique que psychologique. Ni la maladie, ni la mort – que ce soit pour nous ou ceux que nous aimons – ne sont désirables. L’existence du […]

Dieu est-Il responsable de toutes ces souffrances dans le monde ?

Je peux comprendre votre question car ma vie chrétienne a été parsemée d’épreuves, assez cruelles pour certaines, et je pense que lorsque Jésus-Christ nous offre en guise d’avenir des coups et des insultes, Il n’a pas tort. C’est comme cela que j’ai compris la vie somme toute très compliquée que j’ai vécue en 25 ans […]

Pourquoi Dieu permet-il le mal et la souffrance ?

L’existence du mal dans le monde est un fait évident. Nous pouvons le constater à travers l’injustice dont nous pouvons être les victimes, mais aussi à travers la souffrance tant physique que psychologique. Ni la maladie ni la mort, que ce soit pour nous ou pour ceux que nous aimons, ne sont désirables. L’existence du […]

Si Dieu existe, pourquoi le mal ? (2 vidéos)

PARTIE 1 Voici une question que l’on entend souvent. Dans cette première partie, je vais montrer que notre révolte face au mal n’est pas un argument contre l’existence de Dieu mais plutôt un argument en sa faveur. Lorsque nous regardons l’injustice et la souffrance autour de nous, nous nous disons : « Il ne devrait […]

Parcours phare

Y a-t-il des preuves de l’existence d’un dieu ?

Au travers de ce parcours email, Alexis souhaite vous apporter une réflexion logique et rationnelle.

Par Alexis Masson : conférencier en philosophie de la religion.

Ce projet est né du désir de répondre, efficacement et à titre gracieux, aux difficultés morales et spirituelles des internautes d’aujourd’hui.

Ce site est géré par l’association Top Mission, reconnue d’intérêt général. Pour répondre au mieux aux questions autour de l’existence d’un dieu, nous avons constitué une équipe composée de conférenciers en philosophie de la religion et d’experts de spiritualité.