La science a-t-elle éliminé la foi ?

Pour 49% des Français « plus les connaissances scientifiques progressent, plus il est difficile de croire en Dieu » (sondage CSA). L’idée largement répandue que la science élimine Dieu est entretenue par le courant philosophique dit du « Nouvel athéisme » dont le biologiste Richard Dawkins, par ailleurs un excellent vulgarisateur scientifique, s’est fait le champion :

« Je ne pourrais pas imaginer être un athée avant 1859, lorsque Darwin a fait publier L’origine des espèces. […] Darwin a rendu possible le fait d’être un athée intellectuellement comblé. »

Les scientifiques sont-ils athées ?

Les médias adorent la confrontation. Quelques scientifiques bruyants réussissent donc souvent, grâce au temps disproportionné qu’ils occupent dans les médias, à donner l’impression que tous les scientifiques sont athées. Mais à en croire différentes enquêtes, rien ne prouve que les scientifiques sont plus athées que le reste de la société.

Beaucoup des plus célèbres scientifiques de l’histoire croyaient en Dieu : Einstein, Pascal, Newton, Boyle, Faraday, Pasteur, Kepler, Copernic, Galilée, pour n’en nommer que quelques-uns.

On ne peut pas prouver scientifiquement que Dieu existe !

Non, mais ce n’est pas étonnant. La science étant l’étude du monde naturel, il ne sert à rien de chercher dans la science, l’étude de la nature, pour savoir s’il existe autre chose que la nature… La science ne peut pas répondre à de telles questions.

Les explications scientifiques

Bien que les explications scientifiques nous informent de l’origine ou de la nature d’un phénomène, elles ne peuvent pas aller plus loin. Elles ne peuvent pas nous indiquer s’il y a un créateur ou un plan.

Les intentions ultimes ne font pas partie de la science, mais cela ne veut pas dire qu’elles ont moins d’importance. On se demande même souvent :

Y a-t’il un sens à la vie ? Vaut-elle la peine d’être vécue ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Est-ce que la science élimine Dieu ?

Imaginons quelqu’un qui cherche à présenter Baird, créateur de la télévision, dans les lacunes de compréhension d’une personne en disant : « Tu ne comprends pas comment fonctionne cette partie de ton téléviseur, ça, c’est Baird, tu vois ! »

Cependant, c’est effectivement ce que font certains écrivains qui attaquent le Christianisme. Ils disent que la science a si bien rempli les « trous » dans nos connaissances qu’on n’a plus besoin de Dieu, comme si le fait de comprendre le fonctionnement d’une TV (de l’univers) annulait l’existence de son inventeur (d’un créateur).

La création face à l’évolution, une fausse guerre ?

Le processus d’évolution n’est pas une alternative logique à l’acte de création de Dieu. L’acte de créer un nouveau modèle de voiture n’empêche pas l’existence d’un processus d’automatisation.

Charles Darwin, qui se disait agnostique, déclara :

Dans mes fluctuations les plus extrêmes je n’ai jamais été athée au point de nier l’existence d’un Dieu.

Les deux livres de Dieu

Dans l’avant-propos de son livre, L’origine des Espèces, Darwin utilisa cette citation de Francis Bacon : ‘Que nul homme… ne pense ou soutienne, qu’un homme peut chercher trop loin ou trop connaître le livre de la parole de Dieu ou le livre de l’oeuvre de Dieu.’ Bacon faisait référence à Dieu en tant qu’auteur du :

Livre des Écritures : le Livre des Paroles de Dieu, la Bible

Livre de la Nature : le Livre des œuvres de Dieu

Le Livre des Écritures et celui de la Nature ont besoin d’être lus attentivement, et avec un esprit ouvert à apprendre de nouvelles choses. La théologie et la science sont deux modes de connaissances complémentaires qui sont appelés à dialoguer.

Galilée nous avertit du danger de rechercher de la science moderne (qui change) dans les textes bibliques. Nous connaissons cette célèbre réplique lors de son procès :

« Le Saint-Esprit a pour mission de nous enseigner comment aller au ciel et pas comment le ciel va. »